les principales blattes sont les blattes germanique, orientale, rayées, australienne et américaine

LES BLATTES, CAFARDS ET CANCRELATS

DESCRIPTION et IDENTIFICATION :

Les 5 principales espèces :

La blatte ORIENTALE, de couleur noire dominante, préfère les endroits plus « frais » que la blatte Germanique (sous-sol, vide sanitaire, locaux et galeries techniques…) mais peut rechercher des structures plus « chaudes » en cas de manque de nourriture.

La blatte AMERICAINE, de couleur orangée à marron claire, se confond avec la blatte Germanique. Elle est pourtant plus grande. On la retrouve dans les caves, les égouts, les canalisations, les chaufferies …

La blatte RAYEE, ou blatte des meubles, aime les milieux plus secs. On la retrouve donc en hauteur des meubles, aux plafonds, dans les placards….

La blatte AUSTRALIENNE est principalement phytophage. On la retrouve dans les jardineries et les serres.

La blatte GERMANIQUE, espèce la plus courante dans notre région (95 % des cas). En général les blattes Germaniques aiment les milieux humides (75 % d’hydrométrie), chauds(25°C) et sombres. Elles sont visibles de nuit principalement, mais peuvent être vues le jour en cas de forte infestation.

On les aperçoit principalement dans les cuisines et les salles d’eau, à proximité de l’électroménager (fours, plaques de cuisson et gaines techniques) qui leur apporte une source de chaleur, d’eau et de nourriture qui sont nécessaires à leur développement.

Elles sont omnivores, à tendance phytophage, mais acceptent tous les types d’aliments de composés organiques en décomposition, dans nos poubelles, nos cuisines et zones de stockages.

Pour la blatte Germanique, les nids de cafards sont des sites de couvaisons établis par des phéromones. La femelle adulte (3 à 5 mois) ayant subi 6 mues porte ses œufs dans un sac nommé « oothèque ». Au cours de sa vie une femelle peut porter de 4 à 5 sacs contenants chacun de 22 à 48 œufs qu’elle garde entre 15 et 30 jours.

Selon l’espèce de blatte identifiée l’incubation est différente, ce qui impacte les délais nécessaires entre chaque traitement, pour agir sur les larves et les adultes et non sur les œufs.

 

RISQUES :

Les blattes sont susceptibles de nous transmettre un certains nombre de bactéries, germes, virus et parasites (salmonelles, staphylocoques, escherichia coli, pseudomas, tuberculose, ascaris, tenia…). Elles peuvent provoquer diverses allergies (surtout chez les enfants) et peuvent aggraver un asthme existant.

Leurs passages dégagent une odeur désagréable.

TECHNIQUES DE LUTTE :

1. Sous forme de GELS, que l’on applique en micro gouttes disposées aux endroits stratégiques des passages de blattes.

2. Par nébulisation, si l’infestation est trop importante.

3. Le monitoring, qui permet de détecter leur présence et d’identifier l’espèce.

CONSEILS :

1. Ranger tous vos aliments hermétiquement, avec des contenants en verre ou plastique.

2. Fermer et vider vos poubelles régulièrement.

3. Nettoyer régulièrement vos locaux.

IL EST INDISPENSABLE D’ENLEVER TOUTE SOURCE DE NOURRITURE POUR UN TRAITEMENT EFFICACE

 

NOS TARIFS

Particuliers

80€ + 0,50€/m² de la surface de l’habitation

  • Ce prix comprends le déplacement, le diagnostic et un traitement.
  • Plusieurs traitements pourront être nécessaires en fonction de l’infestation.

Professionnels

Pour vos attentes curatives ou préventives.

Les blattes peuvent être inclus dans un contrat de sanitation.

Nous contacter pour une demande de devis.